Initiateur

L'Initiateur est le premier niveau d'enseignement de la plongée dans le cadre de la FFESSM. Pratiquement, l'Initiateur formera principalement les plongeurs niveau I et, dans une certaine mesure, les plongeurs niveau II (dans l'espace proche de profondeur de moins de 6 mètres). En milieu artificiel (piscine de moins de 6 mètres de profondeur), l'Initiateur peut être directeur de plongée. En milieu naturel, il enseignera forcément sous la responsabilité d'un directeur de plongée (encadrant niveau E3 au minimum i.e. moniteur fédéral 1er degré pour la FFESSM).

 

Prérogatives

Initiateur de club (E1)

Elles sont définies par le Code du Sport, A 322-71 à A 322-87 (reprise de l'arrêté du 22 juin 1998, modifié 2000) :

  • surveillance et organisation des séances en bassin, dans l'espace proche (zone des 6 mètres) ;
  • responsabilité d'enseignement en bassin, dans l'espace proche (zone des 6 mètres). (Directeur de plongée) ;
  • encadrement dans l’espace proche ;
  • enseignement du débutant au plongeur autonome niveau II dans l'espace proche (zone des 6 mètres). Si l'enseignement s'effectue en milieu naturel, le directeur de plongée doit être au minimum un moniteur 1er degré (encadrant E3) ;
  • participation aux jurys du brevet niveau I ;
  • en milieu artificiel : validation des compétences du brevet niveau I ;
  • équivalence UC4 du MF1 (pédagogie pratique sans scaphandre et avec scaphandre en surface). Cette équivalence s’applique également aux Initiateurs ancienne formule.

E2 fédéral (Initiateur + Plongeur niveau IV)

En plus des prérogatives du E1, les initiateurs de club titulaires du brevet de plongeur niveau IV peuvent :

  • enseigner la plongée au sein d'un club, dans la zone des 20 mètres (jusqu'au niveau IV), sous la direction d'un moniteur fédéral 1er degré licencié (encadrant E3) ;
  • valider les compétences du brevet niveau I ;
  • valider les plongées qu'ils ont encadrées en milieu naturel.

Conditions de candidature

  • Être titulaire d’une licence F.F.E.S.S.M. en cours de validité ;
  • être âgé de 18 ans révolus à la date d’entrée en formation, stage initial compris ;
  • être titulaire du brevet de plongeur autonome niveau II minimum ou d’un titre ou diplôme équivalent ;
  • être titulaire du RIFAP de la FFESSM ou d’un diplôme admis en équivalence ;
  • avoir effectué au minimum 12 plongées en autonomie, désignées comme telles sur le carnet de plongée et validées comme telles par un E3 minimum (au sens entendu par l'arrêté de 1998 et ses annexes) ;
  • être présenté par le président du club d'appartenance ;
  • présenter un certificat médical de non-contre-indication à la plongée subaquatique de moins d'un an, délivré par un médecin fédéral ou titulaire du C.E.S. de médecine du sport (capacité ou D.U.), médecin hyperbare ou médecin de la plongée ;
  • avoir effectué les stages de formation adaptés (formation initiale, puis stage en situation).

Plus d'informations : L'initiateur par la FFESSM